24 enfants oubliés dans des voitures en 2 ans

24 enfants oubliés dans des voitures en 2 ans


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) a révélé qu'entre juin 2007 et août 2009, 24 enfants ont été oubliés dans des voitures, ces oublis ayant causé 5 décès. Pour éviter ces drames, la CSC demande aux constructeurs automobiles de réfléchir à des techniques d'alerte. (Actu du 13/01/10)

  • Chaque été, le phénomène des bébés oubliés dans les voitures fait la une de l'actualité. Dans une étude, la Commission de la sécurité des consommateurs révèle qu'entre juin 2007 et août 2009, 24 cas d'enfants ont été oubliés dans la voiture de leurs parents, ces oublis ayant donné lieu à 5 décès.
  • La CSC rappelle que dans l'habitacle d'un véhicule la température peut augmenter, selon les conditions climatiques, de 10 à 15°C par quart d'heure. L'enfant, dont la température corporelle augmente trois à cinq fois plus vite que celle d'un adulte, risque alors la déshydratation, des convulsions et une chute de la tension artérielle.
  • Pour prévenir ces drames, les solutions techniques sont rares, voire inexistantes. C'est pourquoi la CSC invite les constructeurs automobiles à réfléchir à des dispositifs d'alerte, en liaison avec les fabricants de sièges-auto.
  • Enfin, la CSC invite les parents à être attentifs aux signes de fatigue ou de stress qui peuvent provoquer l'oubli d'un enfant et leur conseille de créer des " pense-bête " personnels en déposant près de l'enfant un objet qui leur est indispensable : par exemple un badge d'entreprise ou un sac à main.

Stéphanie Letellier



Commentaires:

  1. Nilkree

    Quel message intéressant

  2. Mutaur

    Elle devrait le dire - le mensonge.

  3. Barre

    Conte de fée

  4. Poni

    Quelle phrase... super, excellente idée

  5. Maneet

    Je m'appelle Evelina. Le matin, assis au travail, j'ai tout lu ici. Puis j'ai décidé d'écrire aussi. Il y a trois minutes avant de rentrer à la maison. D'une manière ou d'une autre, vous le faites d'une manière particulière. Dès le début, les sujets sont un peu compréhensibles, au milieu c'est si moyen. Mais les nouveaux, on a l'impression que c'est comme si vous n'écriviez pas déjà.

  6. Doulmaran

    Je suis sûr que vous vous trompez.



Écrire un message