Votre enfant 1-3 ans

Il s'est fait piquer par un insecte


Moustiques, guêpes, abeilles, tiques… autant de petites bêtes qui adorent l'été et la peau tendre de votre tout-petit ! Certaines piqûres sont douloureuses, voire dangereuses… voici les bons réflexes à avoir.

La piqûre de moustique

  • Ses piqûres - bien particulières sur le bébé - se reconnaissent à de petits points rouges, ou des plaques si votre enfant a déjà été piqué. Vous traiterez celles de fourmis rouges, d'aoûtats ou d'araignées de la même façon.
  • Désinfectez avec un antiseptique local qui ne pique pas, à garder toujours sous la main.
  • Vous pouvez aussi à l'avance vous faire prescrire par le médecin une pommade antihistaminique apaisante et un sirop adapté au poids de votre enfant et, en cas de forte réaction, une pommade à base de corticoïde. Côté prévention la nuit, la moustiquaire est idéale.
  • Efficaces, des crèmes antimoustiques répulsives (type Repel) s'utilisent dès 6 mois (vérifier la notice).
  • A l'extérieur, protégez-le des insectes en l'installant sur une bâche.
  • Mettez-lui chaussettes, pantalons et manches longues dans les endroits à risques.
  • Utilisez avec précaution les diffuseurs et les bombes, parfois nocifs (voir la notice).

Piqûre de guêpe, d'abeille… gare au dard !

  • Aïe ! Votre enfant hurle : il a une piqûre au centre d'une petite plaque rouge.
  • Si le dard est resté, retirez-le avec une pince à épiler désinfectée.
  • Nettoyez la piqûre avec un antiseptique et appliquez une pommade à base de corticoïde.
  • Par précaution, ne laissez pas traîner les goûters, les canettes de soda où une guêpe peut se poser.
  • Si votre enfant est touché dans le cou ou à la gorge, ou s'il a déjà eu des réactions allergiques, consultez immédiatement. La piqûre de guêpe est la septième cause de choc anaphylactique (choc cardio-respiratoire). Mais c'est très rare à la première piqûre et l'enfant s'immunise le plus souvent au fil du temps.

1 2