Grossesse

Accouchement : comment trouver sa place ?


Pas toujours facile pour les papas d'être présents au moment de l'accouchement. Embarrassé, transparent, gênant, utile, indispensable… à chacun son vécu ! De jeunes papas nous racontent, nos spécialistes décodent.

  • Image d'Epinal représentant un futur papa faisant les cent pas en salle d'attente, le temps que sa femme accouche, a bien vécu. Les hommes sont désormais plus qu'admis en salle de travail : ils sont priés d'épauler la future maman. Gare à ceux qui se défilent ! En blouse et parfois coiffés d'une ravissante charlotte, ils répondent donc majoritairement présents le jour J. Pour faire quoi ? Soutenir le moral des troupes, passer le brumisateur et accueillir leur bébé à la première seconde. Mais leur permet-on vraiment de vivre au mieux ce moment de l'accouchement ? Pas toujours…

" J'avais l'impression de gêner "

" Ma femme est restée plus de dix heures en salle de travail. A chaque examen, on me priait de sortir et je me retrouvais donc dans le couloir, contraint de me réfugier dans un réduit à peine plus grand qu'une cabine téléphonique. J'avais toujours l'impression de gêner. " (Marc, 35 ans, papa de Théo, 4 ans.)

  • Si les pères sont invités à assister à l'accouchement, on ne leur réserve pas toujours une place clairement définie. Pourtant, d'après le Dr Marie-Françoise Lubeth, chirurgienne-obstétricienne, " le fait qu'ils soient aujourd'hui acceptés est un grand progrès. Il reste du travail pour mieux définir leur rôle et cela ne peut se faire en un jour dans toutes les maternités ". Un mieux, mais la situation des papas reste pour le moins inconfortable. Ils sont mal vus s'ils restent en salle d'attente et pas concrètement attendus en salle de travail.
  • Mais doivent-ils être forcément présents et super-actifs aux côtés de leur compagne le jour J pour être de bons pères ? " Pas nécessairement, d'après le psychanalyste et psychosociologue Jean-Claude Liaudet. Il est surtout important qu'ils aient décidé en conscience et sans pression de leur présence. C'est alors qu'ils géreront mieux les surprises et les petits ratés du moment. " Pour cet expert, " l'essentiel reste à venir, au moment d'accueillir l'enfant après la naissance ".

1 2 3 4